Oui, vous l’avez été !

À moins d’avoir le téléphone le plus sûr du marché, chaque fois que vous vous connectez à Internet, vous êtes observé, et peut-être même jugé, qui sait ? Je parle des cookies.


Pour faire court, les cookies sont de petits espions qui vous suivent lorsque vous vous connectez à une page web. Leur rôle principal est de faciliter notre navigation, en gardant en mémoire certaines de nos données, par exemple : les sites web visités, nos logins et même nos mots de passe. Ainsi, si vous revenez sur le même site, vous n’avez pas besoin de tout réécrire.


Génial ou inquiétant ?


En fait, les deux ! Certains cookies améliorent effectivement l’expérience utilisateur, en la rendant plus personnalisée, mais la réalité est un peu différente. La plupart du temps, des “cookies de tiers parties” sont ajoutés.

Imaginez que demain, lorsque vous vous réveillez, 5 personnes au hasard vous suivent absolument partout, un peu comme votre téléphone. Vous allez au travail, à la salle de sport, faites du shopping, prenez un verre avec des amis, discutez avec votre thérapeute ou votre médecin. C’est une journée ordinaire pour vous, mais vous êtes harcelé en permanence.


Combien d’informations pensez-vous que ces 5 personnes ont appris sur vous, en une journée ? Combien de ces données auriez-vous préféré garder pour vous ? Peu importe, vous allez vous coucher, demain est un autre jour.


Le lendemain matin, ces 5 personnes sont toujours là, devant votre lit, mais cette fois, elles ont invité des amis, et ils veulent tous vous parler. Ils vous suggèrent des moyens d’aller plus vite au travail, vous montrent un restaurant qui fait votre plat préféré et vous disent de vous entraîner un peu plus si vous voulez rester en bonne santé.


Vous les écoutez à peine et vous commencez votre journée de semaine normale. Après votre travail, vous rencontrez votre meilleur ami, vous vous promenez dans la rue et vous finissez dans votre bar préféré. Curieusement, votre ami est également suivi par cinq personnes. Mais ce n’est pas grave car elles restent derrière votre chaise et ne prennent pas beaucoup de place.

Alors que vous discutez de shopping avec votre ami, ils ne cessent d’interrompre votre conversation pour vous informer qu’un magasin fait une promotion sur un article et qu’un autre a de mauvaises critiques. Cela vous dérange mais il est difficile de leur dire d’arrêter car ils n’écoutent pas vraiment.


Enfin, c’est vendredi, le dernier jour d’une longue semaine de travail, et vous vous réveillez comme d’habitude à 7 heures du matin avec votre alarme stridente. Les 5 harceleurs sont toujours là. En fait, ils prenaient des notes sur vos habitudes de sommeil, au cas où vous voudriez augmenter la productivité de vos nuits. Ils commencent à vous donner des conseils, ils ont enregistré vos ronflements et finalement, ils achètent un appareil fantaisiste pour vous aider à dormir. La facture ? C’est bon, celui-ci est gratuit tant que vous le gardez activé pendant toutes vos nuits.


Vous avez reçu l’appareil qui améliore le sommeil, vous avez passé en revue votre bar préféré, vous avez posté votre statut quotidien en ligne, la soirée c’est bien passé, vous ne rentrez pas seul à la maison. Et maintenant ? Vous allez vraiment faire l’amour devant ces voyeurs ? Parce que, oui, ils peuvent vous aider avec des conseils, des jouets et des pilules fantaisistes. Mais ce n’est pas tout. Ils vous enfonceront dans la gorge certains des aliments les mieux notés et vous laisseront la tête vide. Vous voterez pour leur parti et finirez par abandonner vos dernières frontières.


Je vais m’arrêter là.


Les cookies amènent des informations qui amènent l’argent.


Nous sommes le produit. Cela doit changer.